Thème 4
Par-delà les frontières.
L’engagement féminin dans la mobilisation antifasciste transnationale.

 

Espace Niemeyer (Paris)

Jeudi 25  Octobre 14h00 à 18h00

L ‘engagement des volontaires étrangères pour la défense de la République espagnole prend tout son sens dans le cadre de la mobilisation antifasciste qui se développe au niveau européen dès le début des années 30, même si, évidemment, celle-ci n’épuise pas les modalités de cet engagement. L’objet de cette session est de replacer les expériences des femmes étrangères engagées dans le camp républicain dans l’histoire plus longue de l’engagement féminin dans l’antifascisme. Il s’agira d’analyser les caractéristiques de la mobilisation des femmes antifascistes lors de la guerre d’Espagne, ses spécificités par rapport à une mobilisation massivement perçue comme « masculine », tout comme les interactions entre motivations antifascistes et féministes, le fascisme étant perçu par beaucoup de ces femmes comme un puissant instrument d’oppression féminine. A travers l’analyse des réseaux et aussi des trajectoires biographiques, il s’agira de réfléchir au « genre du militantisme » (Olivier Filleul) et à la façon dont cet engagement des femmes modifie, ou pas, la répartition sexuée du travail militant – qui cantonne souvent les femmes à des tâches de soin et de bienfaisance traditionnellement perçues comme féminines -, tout comme, de façon générale, l’image sociale des femmes et les rôles de genre établis.

 

}

14h00 à 18h00

 

espace niemeyer

 

Discutant : François GODICHEAU (France, Université de Toulouse)
Intervenant.e.s : 

  • Laura BRANCIFORTE (Espagne, Universidad Carlos III de Madrid) : Mujeres italianas del Socorro Rojo internacional en la Guerra de España/ Les femmes italiennes du SRI dans la guerre d’Espagne.
  • Valentin CIONINI (France, historien) : L’engagement féminin dans une organisation proto-humanitaire et anti-autoritaire : les femmes dans Solidarité Internationale Antifasciste (SIA).
  • Corentin LAHU (France, Université de Bourgogne) : Du Secours rouge au Secours populaire : l’engagement des femmes dans la lutte antifasciste.
  • Mercedes YUSTA (France, Université Paris 8 – LER) : L’Espagne dans le coeur des femmes antifascistes : le Rassemblement Mondial des Femmes de 1934 à 1939.
  • Franziska ZAUGG (Suisse, Universität Bern – Historisches Institut) : ’La Rubia‘ – Clara Thalmann a Swiss agitator, fighter and wife/ “La blonde” – Clara Thalmann une agitatrice suisse, combattante et épouse.